Question d’actualité au Gouvernement

jeudi 20 juin 2019 par Jean-Marie Bockel

Question d’actualité au Gouvernement
Aujourd’hui, jeudi 2j juin 2019, j’ai posé une question d’actualité au gouvernement sur la région du Golfe qui connaît une situation dangereuse.
Retrouvez en vidéo (à 15:03) mon intervention ainsi que la réponse de Monsieur Fesnau :http://videos.senat.fr/video.1225178_5d0b7c062c77d.seance-publique-du-20-juin-2019-apres-midi

64873153_10219409037161870_3504173184406519808_n
Texte de la question :
Monsieur le Ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères,En mai, puis le 13 juin dernier, des attaques ont eu lieu dans le détroit d’Ormuz, en mer d’Oman, symbolisant la montée des périls dans la région du Golfe depuis plusieurs mois. (Images de navires en flammes)Sur fond de remise en cause du traité sur le nucléaire, les tensions s’exacerbent entre Washington et Téhéran, mais aussi entre leurs alliés respectifs. Déjà on parle de risque de guerre. Les hostilités peuvent se déclencher à la moindre étincelle, presque par accident.

L’attitude de la France est scrutée, du fait de sa capacité à parler avec tous les acteurs de la région et de son statut particulier de membre permanent du conseil de sécurité de l’ONU.

  1. Quelles nouvelles initiatives peut-elle prendre pour éviter le déclenchement d’un conflit dont les conséquences seraient tragiques ?

D’autant que notre implication dans les enjeux du Golfe ne saurait se limiter à notre seul engagement diplomatique. Ainsi, la France a conclu des accords stratégiques, à raison, avec plusieurs pays de la région, dont l’Arabie Saoudite. De facto, ces accords, et notamment ceux sur les ventes d’armes, nous inscrivent dans le conflit au Yémen : une « sale guerre », selon vos propres mots.

Nécessaires à la survie de notre industrie de défense, nos ventes d’armes respectent, selon vos dires, le Traité sur le commerce des armes, (notamment les articles 6 et 7). J’ai à l’esprit votre propre vigilance sur les livraisons d’armes. Elles n’en font pas moins débat.

  1. A l’heure où se tient le Salon du Bourget, qui fait notre fierté y compris en matière d’armement, quelle est donc notre action en faveur du cessez-le feu et de la sortie de ce conflit effroyable ?

Je vous remercie.

S’inscrire à ma Newsletter pour rester en contact

Twitter

Facebook